Vous êtes ici: Accueil > ÉCO-DÉLÉGUÉS

ÉCO-DÉLÉGUÉS

ELECTIONS DES ECO-DELEGUES 2021/ GUIDE ADEME

https://www.education.gouv.fr/des-eleves-eco-delegues-pour-agir-en-faveur-du-developpement-durable-10835

Tout savoir sur les éco-délégués :
https://eduscol.education.fr/1121/les-eco-delegues

GUIDE DES ECO DELEGUES COLLEGE

GUIDE DES ECO DELEGUES LYCEE

A la rentrée 2021, franchir une nouvelle étape dans l’engagement des élèves et de l’institution
L’éducation au développement durable repose sur la complémentarité entre des savoirs disciplinaires et la mise en œuvre de projets concrets à l’échelle des écoles et établissements.
Les écodélégués, pivot du développement durable dans les établissements
Les mesures inscrites dans la circulaire du 27 août 2019 doivent être systématisées.
Les écogestes prévus dans la circulaire peuvent être complétés, notamment par la mise en place de la collecte et du tri de déchets numériques et d’une façon plus générale la diffusion de bonnes pratiques écologiques dans les usages du numérique.
L’élection des écodélégués de classe est désormais obligatoire au collège et au lycée et peut être organisée simultanément avec celle des délégués de classes. Elle peut également être proposée aux élèves de CM1 et CM2.
Les écodélégués deviennent des acteurs essentiels de l’EDD au sein de l’établissement. Ils ont ainsi 4 missions essentielles :
1. Porter des projets à construire collectivement ;
2. Être ambassadeur auprès des services, des responsables et des instances de l’établissement, ainsi que des partenaires extérieurs ;
3. Restituer les actions menées, contribuer à leur évaluation et à leur valorisation
4. Transmettre des informations et des connaissances à leurs camarades.

Les démarches collectives qu’ils initient ou auxquelles ils contribuent doivent être inscrites dans au moins un des axes du projet d’établissement. Intervenant au sein de l’établissement, les écodélégués peuvent aussi proposer des réalisations dans l’environnement proche. Leur action se conçoit en relation avec les écodélégués du CVC ou du CVL, comme avec la Maison des lycéens, ainsi que tous autres partenaires internes et externes à l’établissement, notamment les conseils municipaux, départementaux et régionaux des jeunes.
Leur engagement doit être facilité et leurs actions concertées, notamment en prévoyant des rendez-vous réguliers dans l’établissement, mais aussi au niveau des bassins ou des réseaux territoriaux E3D, ainsi que départemental. Un rendez-vous régional et inter-académique annuel peut favoriser de nouvelles dynamiques dans le cadre du déploiement de la stratégie Agenda 2030 : il rassemblera principalement les élus des CVC et des CVL, mandatés par les écodélégués de classe.
Les écodélégués disposent également d’un espace de dialogue. Ils sont intégrés aux processus de labellisation E3D. Leur réseau fait l’objet d’une animation spécifique pilotée par la mission académique et les coordonnateurs départementaux.
Dans le cadre des projets pédagogiques engagés, des outils collaboratifs sont mis à leur disposition, notamment pour favoriser échanges et dialogues inter académiques. Ils viseront également à faciliter des auto-évaluations des actions menées et à élaborer un cadre de reconnaissance des acquis et des savoirs issus de leur engagement.

ttps ://www.education.gouv.fr/eco-delegues-la-mallette-de-l-ambassadeur-de-la-biodiversite-et-de-la-lutte-contre-le-rechauffement-303741

Généraliser les éco-délégués

La mobilisation des élèves implique que certains d’entre eux assurent la promotion de comportements respectueux de l’environnement. A minima, chaque collège et lycée désignera un binôme paritaire d’éco-délégués par établissement dès l’année scolaire 2021. Ces binômes d’éco-délégués seront élus, au collège et au lycée, parmi les membres volontaires du conseil de vie collégienne/lycéenne, ainsi qu’au sein du conseil calédonien de la vie lycéenne (CCVL). Au-delà, chaque établissement est incité à organiser l’élection, dans chaque classe, d’un éco-délégué qui aura pour rôle de promouvoir les comportements respectueux de l’environnement dans sa classe (extinction des lumières, par exemple pendant les récréations ou pauses méridiennes, usage raisonné des chauffages, etc.) et de proposer toute initiative de nature à contribuer à la protection de l’environnement dans son établissement. Cette élection peut utilement intervenir concomitamment aux élections des délégués d’élèves et selon les mêmes modalités. L’effet levier d’une telle initiative est considérable et doit donc être fortement encouragé. Afin d’encourager ces initiatives synonymes d’économies d’énergie, les établissements communiqueront chaque année aux élèves et à leurs parents un bilan énergétique, révélant les différentes consommations d’eau et d’énergie et leur évolution. Le même type de démarche pourra être utilement engagé en matière de consommation de papier.

Mise à jour : 12 avril 2021

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères